PÉRIODE RÉVOLUTIONNAIRE (1789-1804)


PREMIER EMPIRE (1804-1814)


RESTAURATION (1814-1830), MONARCHIE DE JUILLET (1830-1848), II ème RÉPUBLIQUE (1848-1852)


SECOND EMPIRE (1852-1870)

La campagne d'Algérie (mars 1855 à mai 1859)

 

ndlr : intéressant carnet de mémoire d'un soldat du 99e R.I., retrouvé et publié par le canal et avec les commentaires de Monsieur BOUCHET, vice-président de la Société Dunkerquoise pour l'encouragement des sciences, des lettres et des arts (Sic !), dans le bulletin de janvier 1911.

La première partie figurant à droite concerne la campagne d'Algérie....

(source Gallica)

Télécharger
Carnet de Pierre-François BRYSELBOUT, voltigeur au 99e R.I.
Mémoires_de_la_Société_dunkerquoise_[...
Document Adobe Acrobat 3.7 MB

Deux engagements du 1er bataillon du 99e R.I. en zone escarpée durant la campagne de Kabylie
Deux engagements du 1er bataillon du 99e R.I. en zone escarpée durant la campagne de Kabylie

 

La campagne d'Italie (avril 1859 à juillet 1859)

 

ndlr : suite du carnet de mémoire du voltigeur BRYSELBOUT,

La seconde partie figurant à droite concerne la campagne d'Italie et les prémisses de la campagne du Mexique...

(source Gallica)

Télécharger
Carnet de Pierre-François BRYSELBOUT, voltigeur au 99e R.I.
Mémoires_de_la_Société_dunkerquoise_[...
Document Adobe Acrobat 2.0 MB


 

La campagne du Mexique (février 1862 à décembre 1864)

 

Dans l'historiographie et la mémoire des Français, l'expédition du Mexique ne demeure qu'un épisode secondaire, laissant l'empreinte d'une conquête malheureuse, méconnue et même, pour certains, annonciatrice du désastre de 1870.

Restent plus vivaces dans le souvenir les événements et conséquences politiques plutôt que les actions militaires, principalement caractérisées par des menées de guérilla et des manœuvres de contre-guérilla, à l'exception près de quelques faits d'armes dont certains sont même figés à jamais dans la vulgate historique de la France, CAMERONE en étant, peut-être exagérément, la principale illustration. A cet égard, le 99e régiment d'infanterie de ligne, engagé de février 1862 à décembre 1864, y a réalisé plusieurs actions d'éclat, fulgurantes et audacieuses, qui méritent d'être replacées sur le devant de la scène.

 

Général L'Hériller
Général L'Hériller

 

Ndlr :

A gauche, le général L'HÉRILLER est arrivé au Mexique en début de campagne comme colonel chef de corps du 99e de ligne (prise de commandement le 2 mai 1859).

Il prend la tête de la 1ère brigade de la division DOUAY à l'arrivée du général FOREY, nouveau commandant en chef. Il reçoit ses étoiles peu de temps après.

A droite, le colonel CHAGRIN de SAINT-HILAIRE prend le commandement du 99e de ligne le 16 mai 1863. Toutefois, nous ne sommes pas en mesure de lever le doute sur l'identité de l'officier sur la photo (avis aux experts !).

( https://mediateca.inah.gob.mx )

Colonel d'infanterie Saint-Hillaire ou colonel de cavalerie Filhol de Camas
Colonel d'infanterie Saint-Hillaire ou colonel de cavalerie Filhol de Camas

La Campagne du Mexique

avec l'esprit de l'imagerie d’Épinal !...

ndlr : suite à nos recherches, il semble qu'il n'existe aucune reproduction de cette planche tant sur le site officiel du Musée de l'Image d’Épinal, que sur celui de Gallica.

 

Les exploits du 99e régiment d'infanterie de ligne vous sont contés ci-après...


 

1 - Contexte général

 

 

2 - Déroulement initial

 

 

3 - La conquête de Mexico

 

 

5 - Bibliographie

 


 Un geste impérial !

 

Source famille Détrie
Source famille Détrie
Source famille Détrie
Source famille Détrie

Extrait du bulletin n°112 de juillet 2013 :

La bataille de Cerro del Borrego "eut un retentissement considérable dans la France du Second Empire. Il valut au capitaine DETRIE, promu chef de bataillon, d'être reçu en héros, avec tous les honneurs, par l'Empereur le 24 octobre 1862. Fait exceptionnel, à la fin du déjeuner, l'Impératrice le pria de revenir dîner le soir même. Exprimant sa profonde reconnaissance, elle lui remis alors, présenté dans un étui gainé de cuir frappé de son patronyme, un craton-mine en or incrusté d'un rubis, la date du 14 juin 1862 étant finement gravée dans la matière.

Il le reçut comme un bâton de maréchal !"

(extrait du discours de Paul-Henri DETRIE, son petit-fils, à Faverney le 15 septembre 2012)